19 mesures économiques entreprises
A la UNE
PRET GARANTI PAR L'ETAT (PGE) : SOYEZ PRÉVOYANT, ANTICIPEZ 2021 (LE DISPOSITIF EST PROLONGÉ JUSQU'AU 30 JUIN PROCHAIN)
  OCTOBRE 2020

 News du 29-10-2020

Pour aider les entreprises à faire face aux conséquences de l’épidémie de Covid-19, les pouvoirs publics ont mis en place le prêt garanti par l’état (PGE). Une mesure exceptionnelle et inédite afin de soutenir la trésorerie des entreprises. Ce dispositif est ouvert à toutes les entreprises quelle que soit sa taille ou sa forme juridique. Prévu à l’origine jusqu’à la fin de l’année, le PGE est désormais prolongé jusqu’au 30 juin 2021. Dans un contexte économiquement incertain, ce prêt peut être une solution intéressante pour l’entreprise pour assoir sa solidité financière en renforçant sa trésorerie ou en se constituant un matelas de sécurité, d’autant que les conditions de remboursement sont transparentes et harmonisées.Explications. 

Toutes les entreprises, individuelles ou en société, quelle que soit leur taille ou leur forme juridique, ont la possibilité de demander un PGE jusqu’au 30 juin 2021.
 

//Comment ça marche ?
 
L’objectif premier du PGE est de soutenir la trésorerie de l’entreprise. Si votre entreprise est en manque de trésorerie à la suite de l'épidémie de Covid-19, vous avez maintenant jusqu' au 30 juin 2021 pour solliciter ce financement bancaire.
 
Le montant peut représenter jusqu’à 3 mois du chiffre d’affaires réalisé en 2019.

Aucun remboursement n’est exigé la première année.
Précision récente, les entreprises les plus fragiles pourront bénéficier d’une deuxième année de différé de remboursement. Concrètement une entreprise pourra donc rembourser son PGE après deux premières années sans rien rembourser.
Les critères d’attribution doivent encore être précisés.
 
En ce qui concerne les modalités de remboursement, vous avez la possibilité de le rembourser au bout d’un an ou d’étaler le remboursement de ce prêt sur une période allant jusqu’à cinq ans maximum.
 
Ces taux sont compris entre 1 % et 2,5 % et sont évolutifs en fonction de la durée de remboursement que vous choisissez 
- 1 à 1,5 % pour des prêts remboursés d’ici 2022 ou 2023
- 2 à 2,5 % pour des prêts remboursés d’ici 2024 à 2026

Une fois la durée choisie en fonction de votre situation, la banque vous proposera un taux de remboursement qui sera valable pour l’ensemble de la durée de remboursement du prêt.
 
À noter que ces taux comprennent le coût de la garantie de l’État.
 
Si vous vous voyez proposer un taux de remboursement non conforme aux taux prévus pour le PGE, vous pouvez saisir directement le Médiateur du Crédit.
mediation.credit.09@banque-france.fr 


//Pourquoi avoir recours au PGE ?
 
Aujourd’hui, même si l’activité est bien repartie pour la plupart des entreprises et que les carnets de commande sont généralement bien remplis jusqu’à la fin de l’année, la prudence s’impose pour 2021. En effet, même si les indicateurs sont encourageants, il s’agit en partie d’un rattrapage d’activité avec les chantiers qui n’ont pas pu se faire au printemps dernier.

Dans quels cas demander le PGE ?
 
1er cas de figure :

* Si votre entreprise est en manque de trésorerie à la suite de l'épidémie de Covid-19, vous pouvez demander ce financement bancaire afin de vous refaire une avance de trésorerie.

2e cas de figure :

* Si vous souhaitez prévoir un matelas de sécurité pour prévoir une baisse éventuelle de votre activité en 2021,vous pouvez demander une PGE puisque les garanties demandées sont faibles et que les conditions de remboursement sont assez souples (choix de la durée, étalement dans le temps, taux plafonnés et harmonisés…). Dans tous les cas, n'oubliez jamais qu'il faudra rembourser ce prêt de trésorerie et que la réflexion et l'analyse précise de votre situation est indispensable comme avant n'importe quelle décision d'endettement de votr entreprise.


Dans un contexte économique encore incertain, il peut être judicieux d’anticiper au mieux 2021 et une éventuelle contraction de l’activité. Souscrire un PGE peut donc être un bon moyen d’anticiper des jours moins fastes, avec une baisse de la demande et des carnets de commande moins remplis, ou mieux, pour investir et s’équiper si la demande reste soutenue.
 

 
À RETENIR
 
 Quels sont les atouts du PGE ?
 

- une solution rapide à mettre en place et souple pour le chef d’entreprise qui peut lisser la durée de remboursement de son prêt sur une durée allant de 1 à 5 ans

- les taux appliqués sont harmonisés à l’ensemble des banques (du fait de  l’objet d’un accord trouvé entre Bercy et la Fédération bancaire française sur ce point)

- les garanties demandées sont faibles puisque l’état se porte garant (garantie de l’État à hauteur de 90% pour les entreprises)

 
 Quelle est la position de la CAPEB ?
 

- la CAPEB est satisfaite pour partie de la prolongation de ce dispositif car elle demandait l’extension du dispositif tant que durera le plan « France Relance », et notamment pour les entreprises les plus fragiles.

- la CAPEB sera vigilante quant à l’application de ces engagements pour s’assurer que partout en France, et quelle que soit la taille de l’entreprise, ces taux seront bien appliqués. A l’heure actuelle, il n’existe pas de décret ou de texte stipulant l’engagement des banques à respecter ces taux plafonnés en fonction de la durée du prêt.

 
 Zoom sur les chiffres clés pour le BTP
 
8% des entreprises déclarent avoir bénéficié du PGE (3 % pour les entreprises sans salarié et 30 % pour les entreprises entre 10 et 19 salariés).
 
Dans le secteur de la construction (toutes tailles d’entreprises) le montant total du PGE accordé est de 10,5 milliards (situation au 11 septembre 2020) soit 8,81 % de la part total. (source : Banque de France)

- le montant moyen accordé aux TPE (tous secteurs confondus) est de 92 000 €.

- le nombre de TPE du bâtiment qui ont touché le PGE se situe entre 65 000 et 70 000 entreprises.



 


Autres rubriques